- Le Chat Lettré -

Le Chat Lettré est très cultivé. Il lit beaucoup, va au cinéma, au théâtre, à des expositions. C'est également un grand mélomane ainsi qu'un philanthrope, puisqu'il vous évite de terribles déceptions. Mais bon ça reste un sale Matou...

04 octobre 2006

La Guerre Des Mondes

La Guerre des monde, de Steven Spielberg

affiche

____

4

____

Ray Ferrier est un docker divorcé et un père rien moins que parfait, qui n'entretient plus que des relations épisodiques avec son fils Robbie, 17 ans, et sa fille Rachel, 11 ans. Quelques minutes après que son ex-femme et l'époux de cette dernière lui ont confié la garde des enfants, un puissant orage éclate. Ray assiste alors à un spectacle qui bouleversera à jamais sa vie...

tom

J'imagine la déception des spectateurs qui souhaitaient un pop-corn movie où des supers humains casseraient de l'alien après avoir pris une petite déculotté. L'expert Spielberg nous emmène loin de tout ça, se basant sur un visuel rétro (cadre 1.66, loin de l’image scope standard aux blockbusters) et une histoire simple. Un docker ayant oublié de grandir, doit se coltiner ses 2 enfants, bien plus matures que lui. La suite n’est qu’un road movie initiatique, qui verra ce « gamin » devenir un père près à beaucoup de choses pour sauver sa progéniture.

Le réalisateur américain est un spécialiste des Entertainment Movies : Le spectacle est au rendez-vous, les voitures volent, les Tripods réduisent en poussières les humains que nous sommes. Spielberg film comme jamais les scènes d’action (la sortie de terre du Tripod, la scène du Ferry…) Du point de vue de la technique, il faut remarquer le long plan séquence de l’autoroute dans lequel Tom Cruise et sa petite famille quittent la ville attaquée par les aliens. Cette séquence (la plus chère du film dit-on) voit la caméra se promener autour du véhicule, y rentrer parfois, éviter les autres voitures tout en gardant l’attention braquée sur les trois protagonistes. Encore une fois, le réalisateur des dents de la mer offre du grand spectacle tout en maitrisant totalement la technique et en y amenant du sens.

Cependant Spielberg ne s’arrête pas là et on se rend très vite compte que ce film est sans doute le plus « spielbergien » de sa filmographie. Les deux thèmes majeurs de sa carrière reviennent ici avec force : la famille est en danger (parents divorcés, le père n’est pas rassurant, il fuit, ne semble pas en état de protéger ses enfants) et la Seconde Guerre Mondiale est clairement évoquée (l’espèce humaine tout entière est menacée par une extermination, les trains sont en flammes, les gens sont réduits en poussières ou près à s’entretuer pour espérer survivre…).

Le final est rapide, un peu décevant mais totalement dans la logique de ce film, sans doute le plus représentatif de la carrière du réalisateur. Spielberg nous livre un film surprenant, intelligent, divertissant, parfois effrayant mais d’une très grande maîtrise.

Le Chat Lettré 4


Posté par Immalie à 21:09 - Cinéma - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    hello

    Merci pour ton passage sur mon blog

    Alors que dire sur la guerre des mondes, si ce n'est que c'est un bon film d'action/ science-fiction mais dont la fin typiquement américaine et truffée de bons sentiments gâche tout à mon goût.
    Mais question réal, rien à redire, c'est du bon

    Benoît

    Posté par Benoît, 07 octobre 2006 à 14:16
  • j'aime

    j'aime la façon que tu as de parler du film....

    je suis d'accord avec ton analyse du film...

    et merci d'avoir laisser un message sur mon blog

    Posté par yotuwan, 07 octobre 2006 à 14:25

Poster un commentaire