- Le Chat Lettré -

Le Chat Lettré est très cultivé. Il lit beaucoup, va au cinéma, au théâtre, à des expositions. C'est également un grand mélomane ainsi qu'un philanthrope, puisqu'il vous évite de terribles déceptions. Mais bon ça reste un sale Matou...

30 octobre 2006

Le labyrinthe de Pan

Le Labyrinthe de Pan, de Guillermo Del Toro

18681000

Ce film a été vu en avant-première

Sortie officielle : Mercredi 1er Novembre 2006

____

3

____

"Espagne, 1944. Fin de la guerre.
Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste.
Alors que la jeune fille se fait difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté.
Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves, que rien ne l'a préparé à affronter..."

Guillermo del Toro nous montre ici l'inexorable montée du fascisme dans le monde des hommes à travers le prisme du fantastique. Fascisme qui semble nécessaire dans un monde plongé dans le doute, la peur et les passions. Plus qu'une seule idée en tête : survivre. Certains s'abaisseront, d'autres combattront contre cette prise de pouvoir illégitime. Une petite fille réussit à échapper par moment à ce monde cruel qui l'entoure, elle rêve, elle croit, elle espère.

"À mes yeux, le fascisme est une représentation de l'horreur ultime et c'est en ce sens un concept idéal pour raconter un conte de fées destiné aux adultes. Car le fascisme est avant tout une forme de perversion de l'innocence, et donc de l'enfance. Pour moi, le fascisme représente en quelque sorte la mort de l'âme car il vous force à faire des choix douloureux et laisse une trace indélébile au plus profond de ceux qui l'ont vécu. C'est d'ailleurs pour cette raison que le véritable monstre du film est le Capitaine Vidal, qui est incarné à l'écran par Sergi Lopez. Un monstre bien réel comparé à ceux qui évoluent dans le labyrinthe. Le fascisme vous consume à petit feu, pas forcément physiquement, mais au moins spirituellement." explique le réalisateur.

Les acteurs, hors pair, vous font frissonner. Leurs interprétations, justes, belles et poignantes, vous plongent dès le début dans un monde à la fois effrayant et magique : celui de la petite Ofelia (Ivana Baquero). En effet, s'enchaînent des scènes de tortures cruelles, parfois insoutenables et des scènes de pure poésie. L'imagination comme espérance, le fantastique en vue d'une fin glorieuse, un monde magique qui met à rude épreuve Ofelia mais qui au moins, lui promet un avenir... car, qu'en est-il de la réalité?

Un conte de fée qui finira en cauchemar pour certains, en simple et merveilleux rêve pour d'autres.

C'est ici que Guillermo Del Toro a fait fort, avec un très bon scénario, une bonne réalisation, des bons effets spéciaux, et un casting de très bonne qualité.

Le Labyrinthe de Pan est donc un superbe conte de fées pour adultes qui vous fera très certainement à la fois rêver et frissonner!

Le Chat Lettré

Posté par Immalie à 06:02 - Cinéma - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire